L'islam véritable - - - - - Dans mon courrier au PS j'ai réuni sur trente pages ce qu'est véritablement l'islam. Le PS ne m'a pas répondu mais mon site a été fermé illégalement quelques jours après ce courrier ! Il y a-t-il un rapport ? Mais le PS comme l'ex UMP (dont les membres se moquent bien de la République) ne voient que l'appui de ces musulmans pour leur réélection ou pour des avantages financiers. Tous les partis, saul le FN mais y compris l'extrême gauche, fricotent avec l'envahisseur, le charge de louanges. Ils vendent la Patrie à l'islam !

 

Louis Gaiffe

180, avenue de Gaulle

06700 Saint Laurent du Var                                        le 1er mars 2015 

tél : 04 93 26 02 13 -   06 09 15 81 60

 louis.gaiffe@gmail.com

 www.gaiffelouis.fr

 

                                                                                  Parti socialiste
                                                                                  10, rue de Solferino
                                                                                  75333 PARIS CEDEX

 

 

                                                                       Messieurs les décérébrés !

 

Le guignol de la place Beauvau, le cinglé de Matignon, l’andouille de l’Elysée veulent en deux coups de cuiller à pot, réformer l’islam ! ! ! Quels clowns ces trois pieds nickelés !

L’islam qui n’a pas pu évoluer en 15 siècles serait à la portée de ces rigolos, il accepterait de se faire réformer après avoir résisté et guerroyé contre le monde entier, après avoir semé la mort et la désolation partout où il s’est installé.

Ces trois couillons vont créer, disent-ils, une nouvelle génération de chefs issus du terrain ! Où vont-ils les trouver ? Il y a plus de 45 000 musulmans modérés dans les prisons françaises, ce doit être là !

Voyons ce que dit Fustel de Coulanges : " Les hommes sentent dans leur cœur qu'ils sont un même peuple lorsqu'ils ont une communauté d'idées, d'intérêts, d'affections, de souvenirs et d'espérances."

Alors qu’en dites-vous ? Les islamistes qu’ils soient modérés ou extrémistes, peuvent- ils entrer dans la catégorie peuple français ? Quel imam nouveau va-t-il leur inculquer ces principes que les  immigrés non islamistes ont acceptés et sublimés ? Qu’est ce qu'un gouvernement dit laïc vient faire dans l’organisation d’une religion ? Oui c’est une religion pourrie mais le gouvernement ne doit que l’interdire !

Reprenez mes courriers sur ‘’les mosquées’’ sur ‘’l’islam est pourri’’ sur ’’l’ennemi c’est l’islam’’, sur ‘’les pourvoyeurs de terrorisme’’, sur ‘’immigration ou peuplement’’, sur ‘’l’islam est pourri’’ etc. . . .  

Manuel Valls veut des mesures pour empêcher le financement de l'islam de France par «un certain nombre de pays étrangers», a-t-il affirmé dernièrement en souhaitant un modèle d'«islam totalement intégré, totalement compatible avec les valeurs de la République». Quel idiot ! Et pour l’islam, quant à l’idiotie de son souhait  voilà la vérité :

Des imams en France célèbrent des mariages religieux à l’insu des autorités françaises, et certains de ces mariages sont polygames, en violation du droit français. Ces imams doivent être sanctionnés, déchus de leur nationalité et expulsés de France. La communauté musulmane place la loi religieuse au-dessus de la loi française. Il suffit d’observer les restrictions vestimentaires que la communauté musulmane impose à ses membres malgré l’interdiction du voile intégral en France. Un de vos ressortissants musulmans va jusqu’à payer les amendes infligées aux femmes qui portent le niqab en violation de la loi française. La France doit être ferme dans ce domaine et renvoyer les imams et les musulmans qui refusent de se plier aux normes françaises dans ce domaine. « Ces normes islamiques doivent être combattues par votre pays afin d’assurer l’intégration de la communauté musulmane en France »

Il faut vraiment être simple d’esprit ou débile profond pour croire que les ‘’nouveaux imams’‘ agiraient autrement ! En finançant, contre la loi de 1905, avec l’argent du peuple**, la construction des mosquées, non seulement vous n’avez pas facilité l’intégration de  l’islam mais vous avez créé des lieux de prêche et des centres de recrutement. 

Déjà l’infâme Boubakeur considérait qu’il  avait réussi l’institutionnalisation de l’islam en France, la pire des religions, le cancer, la lèpre, la mort de la société humaine !

C’est ce que vous préparez, vous êtes les mêmes traitres que les UMP, vous troquez la Patrie à l’infect envahisseur contre les voix de ces barbares, vous visez uniquement votre intérêt personnel. 

Vous avez main mise sur les médias qui répandent la fausse et mensongère information sur un islam modéré, cet islam même qui vous réclame la disparition des traditions françaises au profit des mosquées,  du ramadan, de l’aïd el kébir, du voile, de la burqa, du tchador, du hijab . . . Ces islamistes ne sont qu’intégristes, pour eux il n’y a qu’un pas à faire pour passer au terrorisme .

Vous êtes les mêmes saligauds qu’à l’UMP, vous tentez de faire croire que l’islam pourrait s’intégrer à la République et que le coran trouverait place dans les codes civil et pénal ?

Votre islam modéré est pourri déjà avec seulement la polygamie et la place de la femme dans le coran, jamais jusqu’à présent il n’a pu progresser, jamais il ne le pourra. Je joins quelque textes signés qui tous, de quelques horizons qu’ils proviennent, sont d’un avis unanime.  

Vous faites un mauvais, un très mauvais calcul. Les mosquées financées par les maires, les députés, les  sénateurs de cette gauche malade vont apporter les votes islamistes à l’infect parti socialiste, mais . . .

Les mosquées financées par les maires, les députés, les  sénateurs de cette droite ignoble vont apporter les votes islamistes à cette UMP corrompue.

Votre bassesse, votre vilenie, votre compromission ne changent pas la donne entre deux partis mais . . .

Le résultat ne peut qu’être favorable au FN qui va voir des français de souche, des patriotes, quitter tout aussi bien le PS que l’UMP et même le front de gauche, tous favorables à l’invasion islamiste de la France, Mélenchon allant jusqu’à regretter l’an 732 à Poitiers !

En résumé Hollande en chef d’état c’est Pétain, Valls en premier ministre c’est Laval, le gouvernement c’est Vichy, vous, vous êtes la milice.

Ces collabos de 40 ont été condamnés à mort, beaucoup ont subi la sentence !

C’est aussi ce que vous méritez. 

                                                                                              L. Gaiffe      

 

** vous baissez la retraite des vieux français de souche pour payer les mosquées. 

 


 

                L’islam vu par les grands hommes

Parenté du national-socialisme avec l’islam, séquestration des femmes, gouvernement tyrannique, esclavage, religion monstrueuse, culte immobile et obstiné … Ce sont des mots interdits sous peine de poursuites pour incitation à la haine. 

Mais ces mots, je les ai recopiés à l’identique depuis les citations des grands penseurs, des grands auteurs, et elles ont été écrites il y a plusieurs siècles comme s’ils avaient une fenêtre ouverte sur le 21e siècle. 

Ils démontrent en réalité que rien n’est nouveau dans l’islam qui nous menace, contrairement à ce que l’on tente de faire croire. 

Ces citations montrent combien l’islam est figé dans le temps, et qu’il ne peut en aucun cas apporter quoi que ce soit de moderne, de nouveau, de positif, à une culture occidentale qui l’écrase en tous points. 

Ce que nous constatons aujourd’hui, d’autres le constataient jadis. Mais aucun de ces auteurs classiques, s’ils vivaient aujourd’hui, ne pourraient ou n’oseraient écrire ces phrases. 

L’islam conquérant, violent, intolérant n’est pas la nouveauté apparue avec l’Etat islamique, ni à la suite de la colonisation de l’Algérie. Il ne tue ni par vengeance des morts d’Afghanistan, d’Irak ou du Mali, ni parce que sa jeunesse est au chômage. 

Au travers de ces témoignages, vous lirez que l’islam ne peut pas être intégré, européanisé, démocratisé, pacifié, et qu’il ne doit ni être sous estimé, ni pris pour ce qu’il n’est pas. Si ces grands auteurs le décrivaient déjà comme la religion de la terreur, quand donc a-t-elle été religion de paix ?

                                                                       o-o-o-o-o-o

 

Les nazis sont les meilleurs amis de l’islam 

Heinrich Himmler – Reichführer SS (1900-1945) : 

« Je n’ai rien contre l’Islam, parce que cette religion se charge elle-même d’instruire les hommes, en leur promettant le ciel s’ils combattent avec courage et se font tuer sur le champ de bataille: bref, c’est une religion très pratique et séduisante pour un soldat. » 

Le grand Mufti de Jérusalem en 1943 : 

« Les nazis sont les meilleurs amis de l’islam. » 

Hitler : 

« Que le Christianisme est bien quelque chose de fade – Nous aurions bien mieux encore reçu le Mahométisme, cette doctrine de la récompense de l’héroïsme : le combattant seul a le septième ciel ! Les Germains auraient avec cela conquis le monde, ce n’est que par le Christianisme que nous en avons été tenus éloignés. » 

Carl-Gustav Jung (1875-1961) : 

« La religion d’Hitler est la plus proche qui soit de l’islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à goûter le plaisir. Comme l’islamisme, elle prêche la vertu de l’épée. » 

Hermann von Keyserling (1880-1946) : 

« Je fus impressionné par la parenté du national-socialisme avec l’islam et cette impression n’a fait que se préciser et s’affermir depuis. »

 

o-o-o-o-o-o

L’islam! Cette religion monstrueuse (Bossuet) 

« […] quand Mahomet promet aux siens un paradis tapissé, paré d’or et de pierreries, peuplé de garces d’excellente beauté, de vins et de vivres singuliers, je vois bien que ce sont des moqueurs qui se plient à notre bêtise pour nous emmieller et attirer par ces opinons et espérances, convenables à notre mortel appétit. » (Essais, II, xii, page 518) 

 

(Montaigne / 1533-1592) 

 

« L’islam! Cette religion monstrueuse a pour toute raison son ignorance, pour toute persuasion sa violence et sa tyrannie, pour tout miracle ses armes, qui font trembler le monde et rétablissent par force l’empire de Satan dans tout l’univers. » 

(Bossuet /1627-1704)

  

La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée 

« C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée. »
(Montesquieu / 1689-1755)
 

 

« La religion des Guèbres (Zoroastriens) rendit autrefois le royaume de Perse florissant ; elle corrigea les mauvais effets du despotisme : la religion mahométane détruit aujourd’hui ce même empire. »
(Montesquieu / 1689-1755)
 

 

« Pendant que les princes mahométans donnent sans cesse la mort ou la reçoivent, la religion, chez les chrétiens, rend les princes moins timides, et par conséquent moins cruels. […] Sur le caractère de la religion chrétienne et celui de la mahométane, on doit, sans autre examen, embrasser l’une et rejeter l’autre : car il nous est bien plus évident qu’une religion doit adoucir les mœurs des hommes, qu’il ne l’est qu’une religion soit vraie. C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée. […] La religion des Guèbres rendit autrefois le royaume de Perse florissant ; elle corrigea les mauvais effets du despotisme : la religion mahométane détruit aujourd’hui ce même empire. » 


De l’Esprit des lois, 1748, livre XXIV, chapitres 3, 4 et 11.

 

(Montesquieu / 1689-1755) 

 

 Mahomet le fanatique, le cruel, le fourbe, et, à la honte des hommes, le grand, qui de garçon marchand devient prophète, législateur et monarque. »

 

(Voltaire / 1694-1778) 

 

« Il est à croire que Mahomet, comme tous les enthousiastes, violemment frappé de ses idées, les débita d’abord de bonne foi, les fortifia par des rêveries, se trompa lui-même en trompant les autres, et appuya enfin, par des fourberies nécessaires, une doctrine qu’il croyait bonne. »

 

(Voltaire / 1694-1778)

  

« Mahomet, simple courtier d’Arabie, sans lettres, sans éducation, et dupe lui-même en partie du fanatisme qu’il inspirait, avait été forcé, pour composer le médiocre et ridicule ouvrage nommé al-koran, d’avoir recours à quelques moines grecs. Or, comment, dans un tel homme, ne pas reconnaître l’ouvrage du hasard qui le place dans le temps et les circonstances où devait s’opérer la révolution à laquelle cet homme hardi ne fit guère que prêter son nom ? »

 

Claude Adrien Helvétius – (1715-1771) 

 

Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet

 

« Les imams et les muphtis de toutes les sectes me paraissent plus faits qu’on ne croit pour s’entendre; leur but commun est de subjuguer, par la superstition, la pauvre espèce humaine. »
(d’Alembert / 1717-1783)

 

« La religion de Mahomet, la plus simple dans ses dogmes, (…) semble condamner à un esclavage éternel, à une incurable stupidité, toute cette vaste portion de la terre où elle a étendu son empire »
(Condorcet / 1743-1794)

 

« Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet. »
(Chateaubriand / 1768-1848)

 

« Le plus grand mérite pourtant est de mourir pour la foi, et celui qui meurt pour elle en bataille, est sûr d’entrer au paradis. »

 

(Georg Wilhelm Friedrich Hegel / 1770-1831)

 

« Le Coran, ce méchant livre, a suffi pour fonder une grande religion, satisfaire pendant 1200 ans le besoin métaphysique de plusieurs millions d’hommes ; il a donné un fondement à leur morale, leur a inspiré un singulier mépris de la mort et un enthousiasme capable d’affronter des guerres sanglantes, et d’entreprendre les plus vastes conquêtes. Or nous y trouvons la plus triste et la plus pauvre forme du théisme. Je n’ai pu y découvrir une seule idée un peu profonde. »

 

(Arthur Schopenhauer / 1788 -1860)

 

« Si l’on préfère la vie à la mort on doit préférer la civilisation à la barbarie. L’islamisme est le culte le plus immobile et le plus obstiné, il faut bien que les peuples qui le professent périssent s’ils ne changent de culte. »

 

(Alfred de Vigny / 1797-1863)

 

La religion de Mahomet, une décadence plutôt qu’un progrès

 

« L’islam, c’est la polygamie, la séquestration des femmes, l’absence de toute vie publique, un gouvernement tyrannique et ombrageux qui force de cacher sa vie et rejette toutes les affections du cœur du côté de l’intérieur de la famille. »

 

(Alexis de Tocqueville / 1805-1859)

 

« J’ai beaucoup étudié le Coran (…) Je vous avoue que je suis sorti de cette étude avec la conviction qu’il y avait eu dans le monde, à tout prendre, peu de religions aussi funestes aux hommes que celle de Mahomet. Elle est, à mon sens, la principale cause de la décadence aujourd’hui si visible du monde musulman (…) je la regarde comme une décadence plutôt que comme un progrès. »

 

(Alexis de Tocqueville / 1805-1859)

 

Mahomet, cet homme de pillage et de sang qui prêche sa doctrine à coup de cimeterre, en promenant la mort sur un tiers du globe alors connu

 

« Celui qui prétend être le prophète d’Allah devrait avoir des lettres de créances, c’est-à-dire la prophétie, les miracles et l’intégrité de l’ensemble de sa vie. Rien de tout cela ne se trouve chez Mahomet, cet homme de pillage et de sang qui prêche sa doctrine à coup de cimeterre, en promenant la mort sur un tiers du globe alors connu. »

 

(Monseigneur Louis Pavy – Évêque d’Alger / 1805-1866)

  

« Je demande, au nom de l’humanité, à ce qu’on broie la Pierre-Noire, pour en jeter les cendres au vent, à ce qu’on détruise la Mecque, et que l’on souille la tombe de Mahomet. Ce serait le moyen de démoraliser le Fanatisme. »

 

(Gustave Flaubert / 1821-1880)

 

« L’islam est contraire à l’esprit scientifique, hostile au progrès ; il a fait des pays qu’il a conquis un champ fermé à la culture rationnelle de l’esprit. »

 

(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)

 

« Mahomet nous apparaît comme un homme doux, sensible, fidèle, exempt de haine (…) Rien de moins ressemblant à cet ambitieux machiavélique et sans cour. »

 

(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)

  

« Toute sa conduite dément le caractère entreprenant, audacieux, qu’on est convenu de lui attribuer. Il se montre habituellement faible, irrésolu, peu sûr de lui-même. M. Weil va jusqu’à le traiter de poltron ; il est certain qu’en général il avançait timidement et résistait presque toujours à l’entraînement de ceux qui l’accompagnaient. Ses précautions dans les batailles étaient peu dignes d’un prophète. »
(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)
 

 

L’islamisme n’est pas seulement une religion d’État, c’est la religion excluant l’État

 

« Le plus mauvais état social, à ce point de vue, c’est l’état théocratique, comme l’islamisme et l’ancien Etat pontifical, où le dogme règne directement d’une manière absolue. »

 

(Joseph Ernest Renan / 1823-1892) 

 

« L’islamisme ne peut exister que comme religion officielle; quand on le réduira à l’état de religion libre et individuelle, il périra. L’islamisme n’est pas seulement une religion d’État, (…) c’est la religion excluant l’État… »

 

(Joseph Ernest Renan / 1823-1892) 

 

« Là est la guerre éternelle, la guerre qui ne cessera que quand le dernier fils d’Ismaël sera mort de misère ou aura été relégué par la terreur au fond du désert. L’Islam est la plus complète négation de l’Europe; l’Islam est le fanatisme »

 

(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)

  

« L’Islam est le dédain de la science, la suppression de la société civile; c’est l’épouvantable simplicité de l’esprit sémitique, rétrécissant le cerveau humain, le fermant à toute idée délicate, à tout sentiment fin, à toute recherche rationnelle, pour le mettre en face d’une éternelle tautologie : Dieu est Dieu… »

 

(Joseph Ernest Renan / 1823-1892)

 

« Du fond de son tombeau, l’ombre du prophète règne en souveraine sur ces millions de croyants qui peuplent l’Afrique et l’Asie, du Maroc jusqu’à la Chine, de la Méditerranée à l’Equateur. »
(Gustave Le Bon / 1841-1931)

 

Dans cette foi le musulman regarde l’islam comme sa vraie patrie et les peuples non-musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants

 

« Des musulmans peuvent-ils être vraiment Français ? (…) d’une manière générale, non (…) Dans cette foi le musulman regarde l’islam comme sa vraie patrie et les peuples non-musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants ; s’il est soumis à une nation non-musulmane, c’est une épreuve passagère ; sa foi l’assure qu’il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l’engage à subir avec calme son épreuve. »


(Charles de Foucauld / 1858-1916)

 

« C’est au nom de Dieu qu’on se battra. Et comment en serait-il autrement, du moment que chaque religion prétend au monopole de la vérité révélée ? C’est ainsi que les religions, chacune prétendant unir tous les hommes, les divisent. Chacune prétend être la seule à posséder la Vérité. La raison est commune à tous les hommes, et s’oppose à la religion, aux religions. »

 

(André Gide / 1869-1951) 

 

« L’influence de cette religion paralyse le développement social de ses fidèles (…) Il n’existe pas de plus puissante force rétrograde dans le monde (…) Si la Chrétienté n’était protégée par les bras puissants de la Science, la civilisation de l’Europe moderne pourrait tomber, comme tomba celle de la Rome antique. »
(Winston Churchill / 1874-1965)

 

« Mais pourquoi nos femmes s’affublent-elles encore d’un voile pour se masquer le visage, et se détournent-elles à la vue d’un homme ? Cela est-il digne d’un peuple civilisé ? Camarades, nos femmes ne sont-elles pas des êtres humains, doués de raison comme nous ? Qu’elles montrent leur face sans crainte, et que leurs yeux n’aient pas peur de regarder le monde ! Une nation avide de progrès ne saurait ignorer la moitié de son peuple ! »

 

(Mustapha Kémal Atatürk / Premier président de la république turque 1881-1938)

 

« Vous venez me parler des avantages que nous a valu notre conversion à l’Islam, et moi je vous dis : regardez ce qu’elle nous a coutée ! »

 

(Mustapha Kémal Atatürk / Premier président de la république turque 1881-1938) 

 

« L’islam, cette théologie absurde d’un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies. »
(Mustapha Kémal Atatürk / Premier président de la république turque 1881-1938)

 

« Les musulmans ne sont pas français, ceux qui prônent l’intégration, ont une cervelle de colibri. »
(Charles de Gaulle / 1890-1970)

 

« Les tentatives pour islamiser les pays occidentaux ne doivent pas être dissimulées. La menace que cela fait peser sur l’identité de l’Europe ne devrait pas être ignorée sous prétexte de respect mal placé. »
(Gänswein George / secrétaire particulier de Benoit XVI)

 

« Des millions d’hommes quitterons l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Ils n’iront pas en tant qu’amis. Ils iront pour le conquérir, et ils le feront en le peuplant avec leurs fils. C’est le ventre fécond de nos femmes qui nous donnera la victoire. »

 

(Houari Boumedienne – Conférence islamique de 1974) 

 

« Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats. »

 

(Erdogan – Premier Ministre de Turquie)

 

 

« C’est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l’islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine.

 

Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles. A l’origine de la révolution marxiste, on croyait pouvoir endiguer le courant par des solutions partielles. Ni le christianisme, ni les organisations patronales ou ouvrières n’ont trouvé la réponse. De même aujourd’hui, le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l’islam.

 

En théorie, la solution paraît d’ailleurs extrêmement difficile. Peut-être serait-elle possible en pratique si, pour nous borner à l’aspect français de la question, celle-ci était pensée et appliquée par un véritable homme d’Etat.

 

Les données actuelles du problème portent à croire que des formes variées de dictature musulmane vont s’établir successivement à travers le monde arabe. Quand je dis «musulmane» je pense moins aux structures religieuses qu’aux structures temporelles découlant de la doctrine de Mahomet.

 

Peut-être des solutions partielles auraient-elles suffi à endiguer le courant de l’islam, si elles avaient été appliquées à temps. Actuellement, il est trop tard ! Les «misérables» ont d’ailleurs peu à perdre. Ils préféreront conserver leur misère à l’intérieur d’une communauté musulmane. Leur sort sans doute restera inchangé. Nous avons d’eux une conception trop occidentale.

 

Aux bienfaits que nous prétendons pouvoir leur apporter, ils préféreront l’avenir de leur race.

 

L’Afrique noire ne restera pas longtemps insensible à ce processus. Tout ce que nous pouvons faire, c’est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d’en retarder l’évolution. »

 

André Malraux, 3 juin 1956.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

 

Source (merci HALLALI) : http://atheisme.free.fr/Contributions/Citations_islam.htm

 

Première publication, 25 juin 2013.

 


 

 

LA MUETTE COMMENCE A PARLER...

 

Il faut parfois écouter les militaires... Surtout quand ils parlent en connaissance de cause :
 ils savent mieux que les journalistes ce qu'est la guerre et QUI est l'ennemi... et ils n'ont pas d'électorat à séduire, eux !


Alors, au lieu de les prendre pour des ringards, écoutons ce qu'ils ont à dire... dans leur domaine de compétence, et tâchons d'en tenir compte.

 

  Ouvrir les yeux et admettre une bonne fois pour toutes que les islamistes ont déclaré la guerre à l'occident, avec la France en première ligne. Se persuader que cette guerre ne se fera pas sans mort, sans prise d'otages, d’autres attentats, qu'elle se fera aussi chez nous et donc qu'il faudra nous montrer plus vigilant et moins vulnérable y compris émotionnellement. Savoir que notre ennemi trouvera parmi nous des sympathisants et des complices dans tous les milieux et en plus grand nombre que ce ne fut le cas pour le FLN.

  Cesser de reculer devant les exigences toujours plus grandes de ces extrémistes et de leurs complices, qui, en affaiblissant notre culture et en imposant la leur, cherchent surtout à tester et à saper notre esprit de résistance.

  Agir en portant le fer là où apparait un furoncle :  

- une immigration débridée qui rend insolubles les problèmes du logement, du chômage, de la dépense publique, ça se contrôle. 

- des barbus, des imams ou des rappeurs qui appellent à la guerre sainte, à la haine et au crime, ça se sanctionne 

- des quartiers qui caillassent les représentants de l'État, qui rackettent les artisans, ça se neutralise.
- de discrètes écoles coraniques qui forment les djihadistes de demain, ça se ferme.

 - des clandestins, ça s'expulse, surtout les délinquants. 

- des subventions à toutes ces associations qui font leur beurre dans l'anti-France, ça se supprime, et ....on revoit nos programmes d'histoire, on jette la repentance aux orties, on laisse la transparence aux vitriers. 

 Et ne me dites pas qu'il s'agit là de racisme, de fascisme ou d'extrême droite! Il s'agit de légitime défense et de résistance dans le respect de la loi, ni plus, ni moins ! 

 Vous pensez sans doute que ce n'est pas demain la veille ? 

 Je crois néanmoins que, sans un sursaut, le pays de la douceur de vivre, le plus beau pays du monde, risque fort de disparaitre dans d'atroces soubresauts ou dans une coupable et morne résignation, pour être remplacé par une autre que certains, et pas des moindres, semblent appeler de leurs vœux, on se demande pourquoi, et qui commence à faire peur.

 Mais je me trompe peut-être... J'aimerais tellement avoir tort. 

Enfin, réfléchissez, ne soyez ni sourds, ni aveugles, ni muets.

Général Antoine-Roch Albaladéjo Légion Étrangère  

 


 

 

 L’islam par Guillaume Bernard 

L'islam n'a jamais eu pour but de coexister pacifiquement avec les autres religions 

Tribune de Guillaume Bernard, maître de conférences HDR à l’Institut catholique d’études supérieures, publiée dans Valeurs Actuelles :

"Pourquoi la quasi-totalité de la classe politique s’entête-t-elle à proclamer évidente l’hétérogénéité de l’islam et de l’islamisme ainsi que la compatibilité du premier avec la République (et non, d’ailleurs, avec la culture française), quiconque émettant un doute étant instantanément mis au ban de la catégorie des êtres pensants ? Il est devenu difficile de discuter des ambitions politiques de l’islam sans être instantanément dénoncé, dans un réflexe pavlovien, comme islamophobe (...)

C’est avant tout l’orgueil qui conduit l’essentiel des élus à une stupéfiante cécité mentale se manifestant par le refus obstiné de voir le caractère impérialiste de l’islam (isme). C’est le syndrome Roubachof, du nom du héros du Zéro et l’Infini : ils ne peuvent changer de politique d’immigration, reconnaître que les sociétés multiculturelles sont hyper conflictuelles et que l’assimilation des immigrés (leur conversion à la culture française) n’a pas été poursuivie, sans implicitement avouer que, depuis des décennies, ils se sont trompés et/ou ont menti aux Français. Les voici conduits à faire de la surenchère. Ayant une foi aveugle dans le creuset républicain, ils sont prêts à tenter de dissimuler encore, après des naturalisations massives, le remplacement démographique en le disséminant sur l’ensemble du territoire, la mixité culturelle devenant la norme partout. Et honte aux récalcitrants : ce ne seraient que des racistes (...)

En se rassurant eux-mêmes, les politiques en viennent à compter sur l’islam modéré pour vaincre sa version radicale. Ils refusent de voir que cette distinction n’est recevable qu’en termes de moyens et non de fin. Car toutes les formes de l’islam ont un même objectif : la conquête ! L’hostilité de l’islam envers l’Occident n’est pas le résultat de l’actuel matérialisme de ce dernier. Son expansion militaire a commencé dès sa naissance, au VIIe siècle, à une époque où la civilisation chrétienne du pourtour méditerranéen ne pratiquait pas le culte de l’argent. L’animosité des islamistes ne vise pas uniquement, parce qu’elle les briderait, la laïcité. Les chrétiens d’Orient et d’Afrique convertis de force, réduits en esclavage ou massacrés, n’en sont pas les thuriféraires. Qu’il soit offensif (guerre militaire) ou mitigé (guerre culturelle), le djihad vise le règne, à terme, de la charia. L’islam n’a jamais eu pour but de coexister pacifiquement avec les autres religions mais de s’y substituer."


 

 La charia par Caroline Alamachère 

La Charia est un Système Archaïque fondé il y a 14 Siècles, profondément odieux, sexiste, rétrograde, discriminant et antidémocratique.  

Dénoncer ce Système par la Caricature est un Procédé visant à en montrer toute l'Abjection.  

Condamner la Charia, Monsieur, est un Acte de Salubrité Publique nécessaire à la Démocratie dont vous profitez puisque c'est en France que vous vivez en toute Liberté.  

Jouiriez-vous de la même Liberté au Maroc ?  

J'en doute fort, sinon comment expliquer la Présence aussi énorme de Marocains abandonnant le Maroc pour la France ?  

C'est bien que l'air y est plus doux et plus libre ici.  

Cette Charia, prônée par Le Coran et faisant Partie intégrante de l'Islam (le Coran est la Base de l'Islam, l'Islamisme n'en étant que son Expression la plus spectaculairement virulente), il est hautement souhaitable de s'en inquiéter, d'autant qu'une bonne partie de ceux qui ont permis ce Désastre antidémocratique vivent sur notre Sol et que des Élus « dhimmis » comme les nomme votre Dogme, appellent de leurs voix le Droit de ces Promoteurs Chariamistes de se présenter à des Elections avec les Conséquences terribles qu'on imagine.  

Vous déclarez que « Pour les Musulmans, le simple fait de caricaturer le Prophète est, en soi, inacceptable et blessant »  

Blessant, je le conçois, mais inacceptable ?  

Ce qui est inacceptable, c'est d'Interdire le Divorce,  

"y compris en France."  

Ce qui est inacceptable, c'est d'Autoriser la Polygamie,  

"y compris en France."  

Ce qui est inacceptable, c'est de Considérer que la Femme est inférieure à l'homme,  

" y compris en France."  

Ce qui est inacceptable, c'est d'Enfermer les Femmes sous des Linceuls noirs, 

"y compris en France"  

Ce qui est inacceptable, c'est de Refuser à la Femme d'épouser l'homme de son choix, pour lui faire épouser celui que sa famille a choisi pour elle,  

"y compris en France."  

Ce qui est inacceptable, c'est qu'il existe un «Conseil Européen de la Recherche et de la Fatwa décrétant les Fatwas ayant pour Vocation d'être appliquées en France».  

En France, Aucune Loi ne punit le Blasphème, comme l'a d'ailleurs démontré la récente Affaire du Coran brûlé, et qui a vu la relaxe de l'Incendiaire.  

En conséquence en France, Monsieur Moussaoui, il est permis de brûler un Coran si on le souhaite, et de Caricaturer et de se moquer d'un Prophète, fût-il le vôtre. Les différentes Manifestations Hostiles à cette Publication de Charlie Hebdo n'ont pas manqué de fleurir sur les Forums, certains insultant copieusement les Français, d'autres réclamant à grands Cris des Caricatures de « juifs de 40 », ce qui semble assez loin de votre souhait d'un «désaccord exprimé dans le Respect des Lois et de l'Intégrité des personnes »  

Vous devriez d'ailleurs rappeler à vos Coreligionnaires si bienveillants et aimants envers les Citoyens qui les accueillent, que la Fête de l'Aïd el-Adha qu'ils vont fêter dans quelques jours est un vibrant Hommage à Abraham, un Juif !  

À mon avis, certains doivent ignorer ce Détail au vu du niveau intellectuel remarquablement bas de leurs Commentaires.  

Dans votre interview, une phrase m'interpelle tout particulièrement : «Dans le même temps, ils doivent accepter et comprendre que dans nos Sociétés le Rapport au sacré n'est pas le même pour tous».

 

J'aimerais savoir de quelle Société vous parlez ? Est-ce la Société Musulmane,

Est-ce la Société Française,

Est-ce la Société Marocaine ?

 

Si c'est la Société Marocaine, c'est que vous ne vous sentez pas Français.

Si c'est la Société Musulmane, c'est que vous ne vous sentez pas Démocrate

et si c'est la Société Française, je vous rappelle qu'elle n'a aucun Rapport au Sacré puisque séparée du Religieux, depuis qu'une célèbre Loi de 1905 en a décidé ainsi, ce que manifestement, malgré votre Récente Naturalisation, vous ne semblez pas avoir encore bien intégré.

D'ailleurs, dans votre Document répertoriant les différents Abattoirs pour l'Aïd, vous illustrez parfaitement la difficulté que vous et vos Coreligionnaires avez à vous considérer comme des Citoyens Français à part entière puisque vous adressez vos vœux aux «Musulmans de France» et non pas aux Musulmans Français

Je vous invite donc, Vous et vos Coreligionnaires «de France», à vous interroger sur votre Rôle dans notre Société Française, sur votre Capacité à adhérer à nos Valeurs Laïques et Démocratiques, et sur votre Capacité à pratiquer l'Autodérision; car décidément, je vous trouve très coincés du turban.

J'attends avec impatience, votre Rapport sur les Actes Islamophobes que vous avez recensés, et ne manquerai pas de compiler de mon côté, les Actes Francophobes que je me ferai un plaisir de vous transmettre à mon tour.

Par ailleurs, en cherchant (vainement) vos Coordonnées, je tombe à l'instant sur un Article du site c.f.c.m.t.v,

 

particulièrement insultant pour les Citoyens Français.

Je suis très choquée par les Relents de Xénophobie de cet Article dans lequel il est question de la France qualifiée de «République malade et satanisée», de «protection bienveillante d'un Pouvoir Occulte, «qui trouve toute sa Jouissance dans le Spectacle du malheur d'une Frange indésirée de sa Population», de «la France victime de son arrogance et de son orgueil ».

En tant que Représentant des Musulmans en France, vous seriez bien inspiré de veiller à ce que le Pays qui vous accueille, et qui vous a accepté comme Citoyen, ne soit pas insulté et traîné dans la boue par votre Communauté, car si la Loi sur le Blasphème n'existe pas, la Loi sur la Diffamation existe bel et bien.

Je vous prierai donc de faire en sorte, que cet Article injurieux soit rectifié, afin de ne pas créer davantage de tensions.

Veuillez agréer, Monsieur Moussaoui, mes salutations définitivement laïques.

 

Caroline Alamachère.

 

 

L’islam par Sami Aldeeb 

Il y a longtemps que je vous dis que Boubakeur est un faux-cul, il est le principal soutien à l'islamisation de la France et, plus grave, un soutien au terrorisme par son intégrisme forcené et sa croyance exacerbée en cette religion infâme.                                                                                  

Le « J’accuse » d’un intellectuel arabe

Sami Aldeeb, universitaire suisse d’origine palestinienne chrétienne, professeur des Universités françaises, spécialiste du Coran et du droit musulman, a adressé une lettre au Dr Dalil Boubakeur, Imam de la Mosquée de Paris, à la suite des assassinats jihadistes commis à Paris les 7, 8 et 9 janvier. En voici les principaux extraits.

 
Cher Dr Dalil Boubakeur, Imam de la Mosquée de Paris,

 
« Vous avez pleuré sur les musulmans au lieu de pleurer sur les victimes »

J’ai visionné plusieurs vidéos dans lesquelles vous condamnez l’attentat contre le magazine Charlie Hebdo, qui a coûté la vie à un certain nombre de journalistes. Vous avez tenté de disculper l’islam de ce qui est arrivé. Vous avez même pleuré sur les musulmans au lieu de pleurer sur les victimes, en affirmant que ce qui s’est passé est un coup porté à l’ensemble des musulmans et que l’islam sanctifie la vie. Vous démontrez ainsi que vous vous moquez de la vie des journalistes assassinés et que votre seule préoccupation consiste à éviter que l’on accuse l’islam et des musulmans de ce qui s’est passé. Vous vous êtes contredit et vous avez prouvé que vous n’avez pas la moindre empathie pour les victimes. Vous avez perdu votre humanité par ces déclarations.

 « Votre diagnostic sur les événements d’hier à Paris ne saurait convaincre que les idiots et les hypocrites »

Mais soyons honnêtes, absolument honnêtes. Ne dit-on pas, en arabe, que de la franchise naît la tranquillité ? Parlons en termes médicaux, puisque vous êtes médecin de profession. Vous savez qu’un diagnostic erroné peut entraîner la mort du patient. Si vous considérez un cancer comme un simple mal passager, vous donnez l’occasion au cancer de croître et de détruire la vie du patient. Je pense que vous êtes d’accord avec moi sur ce point. Et il va de soi que le médecin, après le diagnostic, doit suggérer le médicament adéquat au patient afin de le guérir.

Permettez-moi de vous dire que votre diagnostic sur les événements d’hier à Paris ne saurait convaincre que les idiots et les hypocrites. Si vous n’êtes pas conscient de votre erreur, c’est un signe de votre ignorance. Et si vous savez que votre diagnostic est erroné, cela signifie que vous êtes malhonnête, pour ne pas dire un menteur.

« Ce qui est arrivé à Paris est entièrement conforme à l’enseignement de l’islam »

Ce qui est arrivé à Paris est entièrement conforme à l’enseignement de l’islam tel qu’il ressort du Coran, de la Sunna de Mahomet et de tous les ouvrages reconnus de droit musulman. Est-il nécessaire de vous rappeler comment Mahomet s’est vengé de ceux qui l’ont critiqué ? Ne savez-vous pas ce que Mahomet a fait à Um Qarfa ? Ne savez-vous pas comment le Coran stigmatise les poètes dans le chapitre qui leur est consacré et qui porte le titre « Les poètes » ? Jamais Mahomet n’a admis la moindre critique à son égard ; il n’acceptait que ceux qui chantaient ses louanges, comme le font les rois et les chefs des pays arabes et musulmans aujourd’hui.

« Ne savez-vous pas que les ouvrages de droit musulman prescrivent de tuer ceux qui critiquent Mahomet ? »

Pouvez-vous m’indiquer un seul pays arabe ou musulman qui permet de toucher à Mahomet ? Bien sûr que non. Où donc est la sanctification de la vie dont vous parlez ? La liberté d’expression et la vie des humains n’ont aucune valeur dès qu’on touche à l’islam, au Coran ou à Mahomet. Et je vous défie de me présenter la moindre preuve de l’inexactitude de mes propos. À moins que vous n’indiquiez des critiques contre Mahomet de la période mecquoise, quand il n’avait pas d’épée. Mais après avoir joint le pouvoir à la prophétie, il n’a plus toléré aucune critique contre lui-même ou le Coran. Et cela est encore vrai aujourd’hui.

Revenons-en à ce qui s’est passé à Paris. Vous avez certainement appris que lorsque les terroristes ont assassiné les journalistes, ils ont crié « Dieu est grand, le prophète Mahomet a été vengé ». Ils se considéraient comme les exécutants de la loi islamique contre ceux qui critiquent Mahomet. Et ce qu’ils ont fait est conforme aux dispositions de la loi islamique. La question se pose : où l’ont-ils appris ? Ne serait-ce pas dans des livres dont regorgent les bibliothèques des mosquées en France ? Ne serait-ce pas dans les prêches des imams de ces mosquées ?

En France, tout le monde a le droit de critiquer le judaïsme, le christianisme, le communisme, ainsi que leurs symboles et leurs ouvrages. Et les journalistes qui ont été assassinés ne s’en sont pas privés, sans tenir compte des susceptibilités des juifs, des chrétiens ou des communistes. Ce droit est garanti par la loi française. En refusant toute critique de l’islam, de Mahomet et du Coran même en France, les musulmans voudraient tout simplement y appliquer la loi islamique et brider la liberté d’expression. Tant que de telles idées dominent la mentalité des musulmans, ce qui est arrivé à Paris avec Charlie Hebdo pourra se répéter, avec le même magazine et d’autres. Ainsi, sous la menace de la mort, les musulmans veulent faire taire des intellectuels, des journalistes, des universitaires, des politiciens et touts ceux qui seraient tentés de critiquer l’islam et ses symboles. Ils veulent tout simplement établir en France une dictature islamique brutale, interdisant la liberté de pensée et d’expression.> > > Je vous invite à un moment de franchise avec vous-même. Vous dites vouloir le vivre-ensemble en France. Comment pouvez-vous imaginer la cohabitation entre musulmans et non-musulmans en France avec de telles idées ? Ne voyez-vous pas que la société française est menacée par la guerre civile dont les musulmans seront les premiers perdants ? Soyons honnêtes. Ne pensez-vous pas que de nombreux adeptes de votre religion en France, ou certains d’entre eux au moins, ont applaudi l’assassinat des journalistes de Charlie Hebdo comme ils ont applaudi les crimes de Mohamed Merah ?

«

possible afin de permettre le vivre-ensemble en France.

Veuillez agréer, Monsieur l’imam de la Mosquée de Paris, l’expression de ma haute considération.


© Sami Aldeeb


Sami Aldeeb, docteur en droit, professeur des universités Directeur du Centre de droit arabe et musulman : http://www.sami-aldeeb.com <http://www.sami-aldeeb.com/> Auteur d’une traduction française du Coran par ordre chronologique, d’une édition arabe du Coran par ordre chronologique et d’autres ouvrages.


 

L’islam par le Philosophe, Historien, et père de la Sociologie Ibn Khaldun

 

Il a écrit au XIVème siècle :

En raison de la nature de leur vie à l’écart, les Arabes pratiquent le pillage et les déprédations. Ils pillent ce qui est à leur portée en évitant d'engager des combats et de s'exposer au danger.

Les pays conquis par les Arabes ne tardent pas à tomber en ruines. En voici la raison. Habitués aux conditions de vie à écart et à tout ce qui y prédispose, les Arabes sont une nation farouche. La vie isolée fait partie de leur caractère et de leur nature. Ils s y complaisent, parce qu'elle leur permet d’échapper au joug de l'autorité et de se soumettre à aucun gouvernement. Mais cette disposition est incompatible et en contradiction avec la civilisation.

Les pierres, par exemple, ne leur servent que comme point d'appui  pour les marmites : ils vont les prendre dans les édifices, qu'ils  dévastent dans ce but. Le bois leur sert uniquement à faire des mâts et  des piquets pour leurs tentes. Pour s'en procurer, ils démolissent les  toits des maisons. Leur existence est essentiellement en opposition avec la construction, qui est la base' de la civilisation. Tels sont les Arabes en général.

De plus, il leur est naturel de piller ce qui appartient à autrui. Pour gagner leur subsistance quotidienne, ils ne comptent que sur leurs lances.

Leur tendance à extorquer les biens d'autrui n'a pas de limite. Dès que leur regard se pose sur un bien quelconque, mobilier ou ustensile, ils s'en emparent. Quand ils utilisent leur domination et leur autorité politique pour piller, il ni a plus de gouvernement pour protéger les biens des gens, et la civilisation est détruite. ( ... ) En outre, ils n'ont aucun souci des lois, ne se préoccupent guère de réprimer les méfaits et les agressions. Ils n'ont qu'une seule pensée : s'emparer des biens d'autrui par le pillage ou l’impôt. Une fois leur but atteint, ils ne voient pas plus loin. Ils ne pensent ni à améliorer le sort des gens, ni à s'occuper de leurs intérêts, ni à réprimer ceux qui cherchent à nuire. ( ... )

 Enfin, ils veulent tous les commandements. Rarement, un Arabe concédera le pouvoir à un autre, fût il son père, son frère ou l'a/né de sa famille. ( ... ) Voyez ce que sont devenus les pays sur lesquels les Arabes ont régné et qu'ils ont soumis depuis le début de la création : leur civilisation s'est effondrée, ils se sont vidés de leur population, et même la terre ni est plus ce qu'elle était. ( ... )

- A cause de leur caractère farouche, les Arabes sont, moins qu'aucune nation, disposés à accepter la soumission : ils sont rudes, orgueilleux, ambitieux, et veulent tous commander. "

IBN KHALDUN, Le Livre des Exemples.

Traduit par Abdesselam CHEDDADI.

Paris, Gallimard, tome 1 (2002), p 410-413.

(Collection : La Pléiade, n° 490).

IBN KALDUN!, né à Tunis, a vécu en Espagne, au Maghreb et en Egypte

Où il est mort dans la  fonction de CADI. (Juge). (1332-1406).


 

Les fanatiques musulmans et la politique anti français 

En 1962 ben Bella a donné aux citoyens français d’Algérie le choix : la valise ou le cercueil.

Ces français sont arrivés en France une main devant, une main derrière, pas de RSA, pas de chômage, pas de logement, pas de bureau d’aide, rien . . .

Seuls les fonctionnaires et les personnels des sociétés nationales ont eu des aides, mais les autres ? 

Les politiciens et hauts fonctionnaires ont dit : qu’ils se démerdent !

Qu’ont fait ensuite et que font encore maintenant ces mêmes politiciens et hauts fonctionnaires ?

Pour ces étrangers, pour ces algériens qui proposaient d’assassiner les millions de français d’Algérie, ils ont ouvert tous les robinets :

Dès leur entrée en France le RSA, le logement HLM, les soins médicaux gratuits, aide au regroupement familial, les allocations familiales, bureau d’aide avec interprète, information des aéroports en arabe

Tout algérien qui ne vient en France que pour une opération chirurgicale bénéficie de la gratuité de tous les soins médicaux et d’hôtellerie.

Toutes les familles algériennes font de 6 à 12 enfants qui, par l’hérésie de droit du sol, deviennent français pour les avantages sociaux mais restent musulmans et algériens pour tout le reste, ils osent siffler la Marseillaise, l’hymne national de la France, et sortent les drapeaux algériens pour une simple victoire de leur équipe, l’équipe nationale d’Algérie.

Ces politiciens et hauts fonctionnaires français en font même des ministres.

Non seulement ils ne voient pas le danger mais ils favorisent l’envahissement de la France et le rejet du peuple autochtone.   

 


 

Voilà une analyse juste de la situation. Le Front National est le seul parti patriote, c'est le seul parti qui défend la France.

Je trouve dans l'avant dernier paragraphe presque toute la résolution du problème de l'islam en France que je vous dresse depuis bientôt deux ans.  

Le FN ne va pas assez loin dans la rigueur mais il fait un grand pas en proposant un redressement de la Patrie que vous avez vendue à l'islam. 

Il n'y a pas que les mécontents et les déçus qui se tournent vers le FN, il y a aussi ceux qui pensent à la France mais, penser à la France . . . chez vous ça n'existe pas.

 

Face à l'islamisme radical, la crédibilité et la fermeté plutôt que la surenchère verbale

Face aux terribles événements que notre pays vient de traverser, après l'émotion qui a étreint tous ceux qui se sentent et se savent Français au plus profond de lui-même, doit désormais venir le temps de l'analyse lucide et des réponses courageuses. L' « unité nationale » ne doit pas être utilisée par ceux qui portent une responsabilité réelle, lourde, dans la situation de notre pays, pour s'exonérer de leurs fautes. L'unité nationale c'est avant tout celle du peuple français, derrière notre drapeau, pas derrière les politiciens qui l'ont laissé tomber à terre et ont permis qu'il soit piétiné, et pas seulement symboliquement. C'est ainsi de manière lamentable que certains ont essayé à cette occasion de marginaliser les patriotes, quand ils n'ont pas carrément vu en nous des fauteurs de guerre !

Las, bien au contraire, nous sommes de ceux qui avons toujours averti de la situation explosive que les politiciens UMPS ont engendrée, favorisée, laissée perdurer. Nous sommes de ceux qui avons dit, écrit, crié même, et surtout répété, que le multiculturalisme ne pouvait déboucher – toutes les expériences historiques le démontrent – que sur la violence. Et nous sommes de ceux qui avons tout fait pour éviter cet engrenage dramatique. En laissant s'étioler la communauté nationale au service d'une juxtaposition de communautés diverses, souvent antagonistes, les irresponsables politiques qui nous gouvernent ont fabriqué cette France affaiblie de janvier 2015.

Sur l’immigration et le communautarisme, le FN a l’antériorité et la légitimité

Le Front National parle aujourd’hui avec force et clarté, car il est le mouvement qui, seul, peut revendiquer la légitimité pour le faire. Une légitimité tout d'abord liée à l'antériorité que chacun peut, ou devrait en tout cas, lui reconnaître dans la dénonciation de la suite logique, et donc malheureusement prévisible, d’événements auxquels notre pays est confronté. Très tôt, l'intuition de Jean-Marie Le Pen et de ses premiers compagnons a fait du FN un phare dans la vie politique française, éclairant au milieu de la nuit quand déjà les ancêtres de l'UMPS étaient en train de diriger le bateau France tout droit vers les récifs ! Une France dont le FN a très vite compris qu'elle était attaquée par le haut et par le bas, voyant l'identité du peuple contestée et menacée par les communautarismes se développant peu à peu, conséquence de l'immigration massive, et la souveraineté de la nation mise à mal par le projet euro-mondialiste. La légitimité du FN pour porter aujourd'hui les solutions, c'est aussi qu'il n'a pas, lui, de responsabilités dans le chaos actuel.

On ne peut pas en dire autant des autres, de TOUS les autres, qui pourtant n'hésitent pas depuis 10 jours à se poser en recours. On est malheureusement dans un parfait exercice de pompier pyromane... A travers l'immigration massive et incontrôlée, et l'absence de toute politique de fierté nationale favorisant l'assimilation, ils ont laissé s'installer le communautarisme au sein duquel l'islamisme a trouvé un terrain fertile pour s'épanouir, avec la complicité passive, et parfois active, d'élus plus friands de clientélisme électoral que d'intérêt général.

Sarkozy et Hollande, responsables et coupables du développement de l’islamisme radical en France

De l'instauration du regroupement familial, par la « droite », marquant le passage d'une immigration de travail temporaire à une immigration d'installation durable, à la création de l'Aide Médicale d’État par la « gauche », pour les clandestins, incroyable appel d'air pour l'immigration illégale à vocation sanitaire, les exemples des trahisons de nos gouvernants ne manquent pas. Plus près de nous encore, il y aurait tant à dire sur un Nicolas Sarkozy prétendant aujourd'hui revenir faire don de sa personne à une France qui ne lui en demandait pas tant. Le Nicolas Sarkozy qui a permis l'entrée d'un million de nouveaux immigrés sur notre sol en un quinquennat (sans parler des clandestins), la naturalisation de centaines de milliers d’étrangers, qui a mis fin à l'expulsion des criminels étrangers, qui a réduit les effectifs des forces de l'ordre de 13 000 policiers et gendarmes, qui a fait des islamistes de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF, liée aux Frères Musulmans et classée organisation terroriste par les Emirats Arabes Unis) un partenaire de l’État, qui a noué des relations privilégiées avec le Qatar, grand financier des djihadistes, et a permis que cette dictature bénéficie d'avantages fiscaux inédits dans notre pays, qui – enfin – a déstabilisé la Libye et par conséquent l'ensemble de la région ; c'est ce Nicolas Sarkozy là qui aujourd'hui voudrait faire croire aux Français qu'il va les sauver d'une situation qu'il a largement participé à créer ? Quant à Hollande et Valls, qu'ont-ils fait sinon poursuivre, parfois amplifier, cette politique désastreuse ? Que l'on pense seulement au comportement totalement irresponsable vis-à-vis de la Syrie, où les armes livrées aux « gentils rebelles démocrates » ont fini entre les mains des soldats du Califat de l’État Islamique ou d'Al-Qaïda, ou à la politique pénale de Christiane Taubira qui ne fait qu’accroître le laxisme des lois Dati.

Marine Le Pen et le FN proposent des solutions fermes, complètes et cohérentes

Posant un bon diagnostic, le Front National et Marine Le Pen proposent aujourd'hui les bons remèdes ! La fierté française et la laïcité face au communautarisme, la fermeté et l'autorité face au fondamentalisme islamiste.

Pour asseoir cette nouvelle politique au service non seulement de l'identité mais aussi de la sécurité de notre nation, Marine Le Pen a présenté vendredi 17 janvier les mesures que le Front National mettra en œuvre : le retour de la souveraineté et de la maîtrise de nos frontières en sortant des accords de Schengen, le retour à une immigration soutenable avec 10 000 entrées par an au lieu des 200 000 entrées actuelles et l'arrêt du regroupement familial, la fin de l'acquisition automatique de la nationalité française à travers le droit du sol, la surveillance des prêches dans les mosquées, l'interdiction du financement de celles-ci par des fonds publics ou venant de l'étranger et l'expulsion des imams étrangers prêchant la haine, l'application réelle de l'interdiction du voile intégral, la fin du laxisme judiciaire avec l'abrogation des lois Dati et Taubira et la suppression des remises de peine automatiques en prison, une grande campagne pour vider les banlieues des armes qui y prolifèrent, le retour de la cohésion nationale à travers le port de l'uniforme à l'école ou encore le rétablissement d'un service militaire, et enfin la déchéance de la nationalité française (déjà possible dans notre droit actuel, mais encore faudrait-il des juges et des politiques pour le courage de l’appliquer) pour les djihadistes binationaux et l'interdiction pour eux d'entrer sur notre territoire.

Les Français attendent de nous une inébranlable détermination, loin des postures et de la surenchère stérile

Ne nous laissons pas entraîner dans une surenchère verbale ou symbolique, dans laquelle certains aimeraient nous voir plonger. Dans les circonstances actuelles, faire mine de se radicaliser sous-entendrait que nous n’avions pas fait préalablement le juste diagnostic. Ce que les Français attendent aujourd'hui de nous, ce n'est pas l'excès, mais le témoignage d'une vision responsable et raisonnable. Ce qui ne doit pas signifier une vision « molle », mais tout au contraire une vision forte comme les mesures proposées par le Front National en portent l'éclatant témoignage. Nous devons en tout instant, et en particulier dans cette période trouble, manifester le calme qui doit aller de pair avec notre inébranlable détermination. La responsabilité du Front National n’est pas de prendre acte avec fatalisme d’un « choc des civilisations » qui terrasserait aujourd’hui notre pays mais de tout faire pour l’éviter en France et préserver ainsi la cohésion nationale et l’ordre républicain.

Avec les moyens, tous les moyens, de l’État de droit, dans le strict cadre républicain, sans amalgames mais sans angélisme, sans excès mais sans faiblesse, nous ramènerons l'ordre dans notre pays. Ce n'est pas seulement notre volonté, pas même une simple mission politique, mais notre devoir impérieux devant l'histoire et devant les générations passées et à venir.

 

 

 

 

Nicolas BAY
Secrétaire Général du FN

 

 


 

Les « Zones interdites aux non-musulmans » prolifèrent en Europe

Un article de Soeren Kern dans Hudson NY sur « l'occupation sans tanks ni soldats » des villes européennes.

Les islamistes intensifient la création de zones interdites aux non-musulmans dans les villes d’Europe. 

La plupart de ces « zones interdites » fonctionnent comme des micro-états gouvernés par la charia. Les autorités des pays d’accueil ont, en effet, perdu le contrôle de ces quartiers et dans plusieurs cas, les services publics n’ont plus accès, tels que la police, les pompiers et les ambulances. 

Les « zones interdites » sont le résultat de décennies de politique multiculturelle qui ont encouragé les musulmans à créer des sociétés parallèles et à vivre dans l’auto-ségrégation plutôt que de s’intégrer dans leurs pays d’accueil européens. 

En Grande-Bretagne, par exemple, le groupe musulman « Muslims against the Crusades » a lancé une campagne pour transformer douze villes anglaises, incluant ce qu’ils appellent « Londonistan », en états islamiques indépendants. Ces soi-disant émirats islamiques fonctionneraient comme des enclaves autonomes, soumises à la charia et opérant complètement en dehors du droit britannique. 

Cet « Islamic Emirates Project » cite les villes de Birmingham, Bradford, Derby, Dewsbury, Leeds, Leicester, Liverpool, Luton, Manchester, Sheffield, ainsi que Waltham Forest au nord-est de Londres, et Tower Hamlets à l’est, en tant que territoires appelés à être entièrement soumis à la charia. 

A Tower Hamlets (aussi nommé République islamique de Tower Hamlets) des prédicateurs musulmans dénommés Tower Hamlets Talibans profèrent régulièrement des menaces de mort contre les femmes ne portant pas le voile. Les rues avoisinantes ont été placardées d’affiches avertissant : « Vous entrez dans une zone contrôlée par la charia : la loi islamique s’applique ici ». Toutes les publicités jugées offensantes pour les musulmans sont systématiquement vandalisées ou recouvertes de spray noir. 

A Luton, dans le quartier de Bury Park, les musulmans sont accusés d’opérer un nettoyage ethnique en harcelant les non-musulmans au point que la plupart ont déménagé loin du voisinage des musulmans. Dans les West Midlands, deux prédicateurs chrétiens ont été accusés de « crime de haine » pour avoir distribué des feuillets des évangiles dans une zone à prédominance musulmane de Birmingham. A Leytonstone, à l’est de Londres, l’extrémiste musulman Abu Izzadeen a hurlé : « Comment osez-vous venir dans une zone musulmane ? » contre le précédent Home Secretary, M. John Reid.

 En France, de larges secteurs de quartiers musulmans sont considérés comme « zones de non-droit » par la police française. Récemment on a décompté 751 « zones urbaines sensibles, les ZUS » comme on les appelle par euphémisme. Une liste complète de ces ZUS se trouve sur un site officiel du gouvernement français, avec cartes satellites et démarcations précises des rues. On estime à cinq millions les musulmans vivant dans ces ZUS, des zones entières dont la République française a perdu le contrôle. 

Les immigrés musulmans prennent le contrôle d’autres parties de la France. A Paris et dans les autres villes françaises avec une nombreuse population musulmane, telles que Lyon, Marseille et Toulouse, des milliers de musulmans ferment les rues et les trottoirs (et par conséquent, ferment les commerces et piègent les non-musulmans dans leur appartement ou leur bureau) afin de laisser des hordes de musulmans faire leur prière du vendredi. Certaines mosquées commencent même à faire hurler des haut-parleurs avec leurs prêches et leurs allah akbar dans les rues. 

Ces spectacles hebdomadaires, documentés sur des douzaines de vidéos postées sur You Tube (ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici et ici) ont été dénoncés comme une « occupation sans tank ni soldats » et provoquent la rage et l’incompréhension des populations. Malgré de multiples plaintes, les autorités locales refusent d’intervenir car elles craignent de susciter des émeutes. 

Dans Bruxelles, la capitale de la Belgique qui est déjà à 20 pour cent musulmane,  plusieurs quartiers d’immigrés sont devenus des zones interdites aux policiers, qui sont fréquemment caillassés par des jeunes musulmans lorsqu’ils y pénètrent. Dans le district de Kuregem à Bruxelles, qui ressemble souvent à une vraie zone de guerre urbaine, la police doit patrouiller ce quartier avec deux cars de police : le premier pour transporter la patrouille, le second pour empêcher l’attaque du premier. Dans le quartier de Molenbeek à Bruxelles, la police a reçu les ordres de ne pas boire un café ni de manger un sandwich en public pendant le ramadan.

En Allemagne, Bernhard Witthaut, commissaire de police, a déclaré le 1er août au journal Der Westen, que les immigrés musulmans sont en train d’imposer des zones interdites dans de nombreuses villes allemandes, à une vitesse alarmante. 

Dans cet article le journaliste demande à M. Witthaut : « Dans ces zones urbaines, par exemple dans la Ruhr, où des quartiers entiers sont des zones interdites, cela signifie-t-il que la police n’y assure plus la sécurité ? » M. Witthaut répondit : « Les commissaires de police et le ministre de l’Intérieur nient ces faits. Mais évidemment, nous savons très bien où nous pouvons aller avec une voiture de police et où il nous faut un véhicule de transport de troupes. La raison véritable c’est que nos collègues ne peuvent plus y aller en équipes de deux et ont peur de devenir eux-mêmes les victimes d’un crime.  Nous savons que ces zones existent. Et ce qui est plus grave : dans ces zones, les auteurs de crimes ne sont même plus inculpés. Ces zones sont livrées à elles-mêmes, abandonnées. Il faut vraiment un cas très grave pour que nous, les policiers, en ayons des échos. Le pouvoir de l'Etat est totalement absent de la scène ». 

En Italie, les musulmans ont pris le contrôle de la Piazza Venezia à Rome pour les prières de rue. A Bologne, les musulmans menacent régulièrement de faire sauter la Cathédrale San Pietronio car elle contient une fresque vieille de six siècles inspirée de l’Enfer de Dante et qui dépeint un Mahomet tourmenté par des diables de l’enfer. 

Aux Pays-Bas, un tribunal hollandais a exigé du gouvernement de publier une liste politiquement incorrecte des 40 zones interdites de Hollande. Les cinq quartiers musulmans les plus problématiques sont à Amsterdam, Rotterdam et Utrecht. Le quartier Kolenkit à Amsterdam est le problème numéro un du pays. Ensuite les trois districts dangereux sont Pendrecht,  Het Oude Noorden et Bloemhof à Rotterdam. Le quartier Ondiep à Utrecht arrive en cinquième position suivi de Rivierenwijk (Deventer) Spangen (Rotterdam), Oude Westen (Rotterdam), Heechterp/Schieringen (Leeuwarden) et Noord-Oost (Maastricht).

En Suède, qui possède les lois les plus généreuses pour l’immigration en Europe, de larges territoires au sud de Malmö, qui a plus de 25 pour cent de musulmans, sont des zones interdites aux non-musulmans. Les pompiers et les ambulances refusent d’entrer dans les quartiers musulmans tels que Rosengaard sans une forte escorte policière. Le chômage masculin à Rosengaard est supérieur à 80 pour cent. Quand les pompiers essayèrent d’éteindre un incendie à la mosquée principale de Malmö, ils furent reçus à coups de cailloux. 

Dans la ville suédoise de Göteborg, les jeunes musulmans lancent des cocktails Molotov sur les voitures de police. Dans le quartier d’Angered, où plus de quinze voitures de police ont été détruites, des jeunes ont même pointé des lasers en direction des yeux des policiers, certains d’entre eux furent temporairement aveuglés. 

Dans le quartier de Backa à Göteborg, des jeunes ont lancé des pierres sur les patrouilles de police. La police a aussi des difficultés pour empêcher que les jeunes brûlent des voitures et attaquent les services d’urgence et de secours dans plusieurs quartiers de la ville. 

Selon un Iman basé à Malmö, Adly Abu Hajar : « La Suède est le meilleur état islamique au monde ». 

Source : European 'No-Go' Zones for Non-Muslims Proliferating, "Occupation Without Tanks or Soldiers", par Soeren Kern, Hudson NY, 22 août 2011. Traduction par Capucine pour Poste de veille

 


 

                                                                                          Le choix

Les deux hypothèses : soumission ou reconquête

La première, positive, provoquerait une révolte générale des Français et un changement de paradigme, c’est-à-dire une acceptation de la réalité de la guerre et de l’impératif de désigner l’ennemi – et de le traiter. Autrement dit la volonté de combattre et de mener une contre-offensive. Celle-ci supposerait évidemment un arrêt immédiat de toute immigration, un mouvement de ”démigration” et de règlement définitif du problème de l’islam en France. Autrement dit, des mesures révolutionnaires seraient alors possibles grâce au réveil qui résulterait d’une guérilla déclarée. 

La seconde hypothèse serait celle de la catastrophe et de la soumission. C’est exactement ce que programment les forces actives et réfléchies qui veulent islamiser et conquérir la France, en misant sur la veulerie des élites et des autorités, sur le fameux ”syndrome de Stockholm”. Cette stratégie de la tension et de la guérilla aura pour but d’intimider et de faire céder les autorités, selon le chantage suivant : ” si vous voulez que ça cesse et que le calme revienne, si vous voulez la paix, associez-nous au pouvoir”. La liste des revendications est longue : communes islamisées avec application de la charia ; place grandissante accordée à l’islam dans la législation nationale, en attendant patiemment qu’il prenne petit à petit le monopole ; accélération de la construction de mosquées ; modification des fêtes religieuses ; facilités accrues à une immigration musulmane, etc. 

Ce cauchemar repose sur le pari des djihadistes qu’il n’y aura pas une réaction de révolte mais de peur et de soumission. La stratégie de la tension vise à déstabiliser, à créer la peur, à faire céder, à pousser à négocier. Elle repose sur un binôme, tout à fait classique depuis de nombreux siècles dans la culture de l’islam, celui du double discours : d’un côté les djihadistes se livrent à des actes de guérilla, de harcèlement, de terreur, de barbarie ; de l’autre, de sages négociateurs ”modérés” font semblant de les désapprouver et de les condamner. Mais, pour faire cesser les exactions (et en les expliquant par l’ ”islamophobie”) ils exigent une place accrue accordée à l’islam, selon la tactique du grignotage. Jusqu’au but final : l’exclusivité totalitaire du pouvoir sur une population qui a vocation à devenir majoritairement islamisée. Déjà, on note des signes inquiétants de reculades, comme ce festival traditionnel annulé par une ville allemande parce que la municipalité avait décelé une menace d’attentats islamiques. Après l’immigration, première phase de l’invasion, le dhihadisme terroriste est la deuxième phase – qui commence sous nos yeux – afin de créer la sidération et la peur, puis, comme conséquence, la reddition. Cette capitulation, Houellebecq l’a décrite dans son dernier roman Soumission où il sous-estime d’ailleurs le facteur ”guerre civile”. 

Pour conclure, deux points : tout d’abord, ce terrible scénario ne serait pas possible sans son facteur principal : l’immigration de colonisation en majorité musulmane qui continue dans l’indifférence ou avec la complicité de l’oligarchie et de l’idéologique dominante, immigration associée à un taux de natalité bien supérieur des populations immigrées. En second lieu, tous les ingrédients de la guerre civile ethnique sont prêts. Le tonneau de poudre est là, il ne suffit plus que d’allumer la mèche. Il est terrible de devoir dire et supputer que ce sera peut-être là la seule chance d’un réveil et d’une reconquête.

 

La Charia … ou l’esclavage des temps modernes  

 

« L’islam, c’est la polygamie, la séquestration des femmes, l’absence de toute vie publique, un gouvernement tyrannique et ombrageux qui force de cacher sa vie et rejette toutes les affections du cœur du côté de l’intérieur de la famille. »(Alexis de Tocqueville) 

Dans nos sociétés occidentales, le citoyen lambda a du mal à comprendre l’interprétation de la parole de Dieu qui est donnée par l’Islam... Tout n’est que contradiction dans ses propos religieux. Ainsi, bien que Dieu soit loué en permanence –même quand il s’agit d’égorger aux cris d’« Allah Akbar ! »-, on ne peut être que choqué par les tolérances du Coran sur certains points et par son paradis voluptueux… 

La loi de Jésus est généreuse ; elle ordonne le pardon, l’oubli de soi, le sacrifice, tandis que la loi de Mahomet prescrit le talion dans la vie sociale et néglige les commandements suprêmes : « Tu travailleras ; tu ne tueras point ! » Or, il n’est pas bien loin le temps où, un père furieux et honteux de la naissance chez lui d’une fille, l’enterrait vivante ou qu’un mari tenait à l’attache un troupeau d’esclaves dont il usait à sa fantaisie, sans retenue légale ou morale…  

Par conséquent, rien ne révolte plus que cet état dépendant que l’Islam impose, notamment, à la femme, que ces préjugés, ces erreurs accumulées, ces hypocrisies sans bornes qui dominent la vie de cette race.  

L’un des problèmes sur lequel la Tradition musulmane se heurte de plus en plus aux impératifs et aux valeurs du monde moderne est celui, précisément, de la condition de la femme, soumise à trois lois : la polygamie, le droit du jebr (mariage des mineurs sans les consulter) et la répudiation unilatérale. 

Pour exemple, le Prophète Mahomet a épousé une petite fille âgée de six ans et le mariage a été consommé quand elle a eu neuf ans… 

Sur la vie familiale –cellule de base de nos sociétés occidentales- les conceptions de l’Islam sont totalement étrangères aux nôtres. Elles assujettissent la femme aux privilèges masculins. Il y a quelques années de cela, à la suite des contestations qui avaient opposé, en France, des Européennes divorcées de musulmans se plaignant de s’être vu enlever leur enfant (c’est encore le cas aujourd’hui) –illustrant bien l’incompatibilité dramatique de deux conceptions différentes- le cheikh Abbas Ben Cheikh El Hocine, à l’époque, recteur de la Mosquée de Paris, s’était permis de mettre en garde les femmes françaises qui épouseraient des Maghrébins. Il avait déclaré : « la future mère qui épouse un musulman doit savoir que les enfants issus de cette union seront musulmans. L’enfant est appelé à perpétuer le nom et l’identité religieuse de son père ». 

Cette attitude s’explique dans une société où la lignée l’emporte sur l’individu, et les droits de l’homme sur ceux de la femme. Dans le monde musulman, il n'y a pas de punition pour les crimes commis par les hommes contre les femmes. La charia (loi islamique) est axée strictement sur la punition des femmes. 

Alors que dans les sociétés occidentales la femme est considérée comme étant l’égale de l’homme, le Coran (4,34) affirme que « les hommes ont autorité sur les femmes », que les « femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et que « si les hommes craignent la désobéissance de leur(s) femme(s) ils peuvent les exhorter et même les frapper ». 

Pour les hommes comme pour les riches et les influents, la loi islamique est plus clémente. C'est ainsi que, par exemple, en Arabie Saoudite, récemment, une jeune femme violée a écopé d’un an de prison ferme et cent coups de fouet pour « adultère »… tandis que ses cinq agresseurs n'ont pas été inquiétés le moins du monde… 

Au Koweit, on vous dira que « acheter des esclaves sexuelles permettrait aux hommes koweitiens « décents », « dévoués » et « virils » de résister au démon de l'adultère ». Mais cela est valable aussi au Qatar et dans toute la péninsule arabique. La femme n'étant qu'un objet, l'adultère n'y a pas le même sens qu’en Occident. Violer une femme, c’est également voler l'homme qui en est propriétaire. Dès lors, la femme devient adultère et doit être lapidée puisque par définition, c'est de sa faute. C’est l’Islam !... 

C’est, pour les hommes, l'approbation légale de leurs crimes contre les femmes. C'est la liberté d'abuser d’elles et de les utiliser comme il leur plaît, sans limites. Par ailleurs, l’excision fait toujours partie des traditions, perpétuée de génération en génération afin que le plaisir amoureux que pourrait prendre la femme à la relation sexuelle reste toujours inférieur à celui de l’homme… 

Au Nigéria, depuis des années, la secte musulmane Boko Haram (qui signifie « l’éducation à l’occidentale est impure ») ne cesse de perpétrer des abominations en tous genres : Assassinats, attentats, viols, massacres collectifs, rapts d’otages et de jeunes femmes destinées à des « mariages-esclaves » ou à l’entretien des harems. 

Cette secte djihadiste capture femmes, jeunes filles, enfants pour les donner en esclaves sexuelles à ses soldats, les plus belles étant vendues à de riches africains ou arabes. L’horreur de la barbarie esclavagiste de Boko Haram relève sans contestation possible de ce que l’on désigne aujourd’hui comme crimes contre l’humanité. Ces crimes sont en effet perpétrés dans le plus total déni d’humanité de la femme, inhumainement traitée comme du bétail. 

Un rapport de Human Rights Watch datant de fin 2013 fait notamment état d'enlèvements et de viols de femmes et de jeunes filles par le groupe islamiste et d'enrôlement de force de jeunes enfants. 

On se souvient avec effroi de l’enlèvement de ces 276 jeunes filles, élèves d’un lycée de la ville de Chibok (Nigéria), enlevées le 14 avril 2014 dans leur établissement par des hommes armés et menaçants. Le chef de Boko Haram, le tristement célèbre, Abubaker Shekau, a aussitôt revendiqué les enlèvements, déclarant avoir enlevé les lycéennes parce que « l’éducation occidentale doit cesser » et que les filles « doivent quitter l’école et être mariées », menaçant, par ailleurs de vendre les jeunes filles sur le marché, « au nom d’Allah ». 

Selon la Maison Blanche, « beaucoup d'entre elles ont probablement été déplacées hors du pays, vers des pays voisins », a expliqué la porte-parole de la diplomatie américaine, Marie Harf, tandis que des informations circulaient sur le possible transfert des adolescentes au Tchad et au Cameroun voisins, où elles auraient été vendues pour 12 dollars chacune. 

L’enseignement étant désormais devenu impie, le 17 septembre 2014, deux djihadistes avec armes automatiques, grenades et ceintures d’explosifs ont pénétré à l’intérieur du « Federal College of Education » (Centre de formation des professeurs) de Kano et se sont livrés à un massacre, tuant 15 étudiants et en blessant une trentaine d’autres. Durant le seul mois de juillet, cinq attaques similaires, imputables à Boko Haram, ont eu lieu à Kano.  

Confortée par l’incompétence et la veulerie de gouvernants corrompus, la démission et la déliquescence d’une armée nullement entretenue et non payée, cette secte s’enhardit à chacune de ses attaques, faisant régner la terreur en toute impunité. C’est ainsi que le 26 octobre 2014, une trentaine d’autres adolescents (garçons et filles) ont été enlevés par les islamistes dans un village de l’Etat de Borno, au nord-est du Nigéria sans la moindre réaction des autorités… 

…Et le calife autoproclamé, Abou Bakr al-Baghdadi, chef de l’Etat Islamique (EI), en fait autant en Irak et en Syrie. Ce sont des arabes chrétiennes, mais aussi yazidis et des musulmanes chiites qui sont présentées dans des cages, comme des animaux et serviront d'esclaves sexuelles autant que domestiques. Mise à prix une centaine de dollars « pièce » !... 

« La liste des crimes atroces commis par l'État Islamique à l'encontre des Yézidis en Irak ne cesse de s'allonger », a déclaréFred Abrahams,conseiller spécial à Human Rights Watch. « Nous avons recueilli des témoignages au sujet de conversions religieuses forcées et de mariages forcés, ainsi que d’agressions sexuelles et d’esclavagisme… et certaines victimes ne sont que des enfants. » 

En août, les Nations unies ont notamment estimé que l’organisation terroriste avait réduit en esclavage sexuel environ 1 500 femmes et adolescentes dans le Nord de l’Irak et Amnesty International en a fait de même. On est bien loin –dans les faits- de l’illusion entretenue en Occident d’une religion musulmane tolérante envers les autres religions… 

Comment ces barbares peuvent-ils évoquer à chacun de leurs actes odieux le nom de Dieu et pratiquer autant de crimes ?...  

Et ce qui nous révolte, nous, Français, c’est que face à ces abominations on n’entend nullement se dresser ni Caroline Fourest, ni Najat Belkacem, ni les Femen, ni Houria Bouteldja du Parti des Indigènes de la République, ni son conseiller, Said Bouamama, de « Nique la France » qui n’ont de cesse de dénoncer « l’esclavagisme blanc » de jadis en occultant négligemment l’esclavagisme musulman. Il est vrai qu’en la matière, ils peuvent compter sur l’appui inconditionnel de Christiane Taubira, notre inénarrable ministre de « l’injustice », la passionaria indépendantiste guyanaise qui est à l'origine de la Loi du 21 mai 2001 tendant à la reconnaissance des traites et des esclavages comme crime contre l'humanité… mais qui ne dit mot sur cet esclavagisme du XXIème siècle, honte de l’humanité, dont sont victimes des millions de jeunes femmes à travers le monde. 

José CASTANO