Le PS ne répond pas - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Le parti socialiste ne répond jamais au citoyen. C’est pareil avec tous les députés et sénateurs, il y en a même qui me menacent de poursuites pénales si je leur adresse des messages leur apportant des renseignements sur la politique, l’incapacité du gouvernement, la flagornerie des ministres, l’état de la France, l’invasion islamique, toute l’actualité . . . voyez le curieux élu du peuple : J’ai répondu ce qui suit au député socialiste Jean-Yves le Déaut : Ha ! J'ai oublié tout à l'heure de vous dire que vous ne savez pas ce qu'est un député, c'est un député de la France, aussi quand il reçoit une information d'un citoyen, il doit agir en élu de la Nation, il doit l'étudier avec circonspection et s'il advient qu'elle ne l'intéresse pas, il peut alors l'ignorer. C'est le rôle, le droit et le devoir du citoyen de faire part à un élu de ses craintes devant une situation engageant la Nation. Votre réaction est une menace, ce qui montre que vous êtes un crétin et que vos électeurs ont fait un bien mauvais choix !

Louis Gaiffe

180, avenue de Gaulle

06700 Saint Laurent du                                                              le 3 février 2015

tél : 04 93 26 02 13 -   06 09 15 81 60

mail : louis.gaiffe@gmail.com

blog : www.gaiffelouis.fr

 

                                                                                   Parti socialiste
                                                                                  10, rue de Solferino
                                                                                  75333 PARIS CEDEX

 

 

                                                                       Messieurs

 

 

 

Voyez de près ce courrier, j’ai emprunté à d’autres  les deux textes qui suivent, le premier résume ce que fait le triste président et son gouvernement fantoche, le second résume ce que vous n’avez toujours pas compris.

                                                                                                                                              L. Gaiffe

 

1)   Que vaut la vie de quelques humains face aux affaires que les états de cette planète mènent avec les Émirats, l’Arabie Saoudite ou le Qatar ? Croyez-vous que les enturbannés pensent être en contradiction en venant jouer les pleureuses à Paris après avoir participé aux filières financières du Djihad ? Ils continueront demain car demain encore les affaires seront florissantes avec « l’Occident ». Et pensez-vous un seul instant que nos gouvernements cesseront les contrats et les ventes d’armes à ces crapules ? Non car ce n’est pas l’honneur ou le courage qui gouvernent mais bien la duplicité.

 

2)      L’islam plus dangereux que l’islamisme!

♦ « C’est la raison pour laquelle les Arabo-musulmans intelligents et rusés qui veulent conquérir en douceur l’Europe (par immigration et démographie) condamnent toutes les violences ”islamistes” stupides et toutes les provocations d’un islam fondamentaliste et radical ».

Un lecteur nous a adressé ce texte, article paru dans War Raok un magazine breton et présenté par Rozenn Le Hir , qui, bien que daté du 2 octobre 2014, est encore d’actualité. Il traite de l’insoluble dilemme entre islam et islamisme et leur amalgame. Son auteur, Guillaume Faye livre quelques constatations iconoclastes mais qui portent à réflexion.

L’opinion proposée ici diffère des idées reçues d’une idéologie dominante qui regarde le monde à court terme et par le petit bout de la lorgnette. Je ne vais pas rabâcher ici tous les faits connus diffusés par la marée médiatique, mais aller simplement et directement à l’analyse, non pas émotionnelle, mais politique. Voici les 13 points de la thèse que je défends : le danger, c’est moins le terrorisme islamiste que l’islamisation.

1° On se focalise sur la menace « islamiste » de tueurs fanatiques, type Merah ou Nemmouche, pseudo-Français qui commettent des attentats et assassinats barbares, et qui peuvent revenir, aguerris, du Moyen-Orient, formés par l’ « État islamique ». Mais le terrorisme, d’où qu’il vienne, désolé de le rappeler, n’a jamais fait énormément de morts ni de destructions. Bien moins que les accidents, les épidémies, les guerres. Simplement, aveugle et ultramédiatisé, il frappe et stupéfie l’opinion. Mais c’est une piqure de guêpe. Il y a beaucoup plus grave que l’islamisme terroriste, c’est l’islamisation par le bas, comme l’humidité qui ronge les murs.

2° Au contraire, la violence islamiste provoque paradoxalement un effet « anti islamique », celui de créer un éveil de conscience contre le danger même de l’islamisation et la vraie nature de l’islam. De même, tous les excès des musulmans en France, dans leur phase de conquête (Dar al-Arb) sont créateurs d’une prise de conscience : revendications identitaires, provocations, agressions, femmes voilées intégralement, émeutes, exactions antijuives, sites et blogs internet djihadistes…

3° C’est la raison pour laquelle les Arabo-musulmans intelligents et rusés qui veulent conquérir en douceur l’Europe (par immigration et démographie) condamnent toutes les violences « islamistes » stupides et toutes les provocations d’un islam fondamentaliste et radical. Ils l’estiment maladroit et prématuré, contreproductif. Calcul stratégique et ruse. Très souvent, les dénonciations des égorgements d’Occidentaux sont des larmes de crocodile.

4° Seuls les ignorants croient qu’il existe une différence de nature entre islamisme et islam. C’est simplement une question de degré, de phase, de stratégie du lieu et du moment dans le combat de conquête, le djihad, ce dernier pouvant prendre toutes les formes. L’islam est un bloc. Intolérant à tout autre qu’à lui-même, qu’il soit sunnite ou chiite. L’islam modéré ou laïc, ou « corrigé » par aggiornamento, est une impossibilité et correspond à un fantasme de mouton occidental naïf qui se laisse prendre au piège, comme le Chaperon rouge, par le gentil loup déguisé.

5° La stratégie occidentale qui consiste (sous direction US) à aller guerroyer et bombarder dans les pays musulmans pour y éradiquer des foyers terroristes islamistes qui nous menaceraient – et pour y instaurer une « démocratie » incompréhensible pour ces populations – est d’une ineptie complète. Nous n’avons rien à faire dans ces pays-là. (1) Cette démarche est contre productive ; elle aboutira à l’enlisement militaire et à la défaite comme en Afghanistan et ailleurs. Et à la fanatisation accrue des masses musulmanes face aux « croisés ».

6° Le seule solution sensée aurait été le « cordon sanitaire » : bloquer toute immigration arabo-musulmane en Europe et assurer une sécurité intérieure sérieuse. A partir du moment où, depuis les années 70, on a laissé s’installer en Europe des millions de musulmans (sans compter les autres immigrés), on a fait entrer le loup dans la bergerie.

7° D’innombrables déclarations d’autorités musulmanes en Europe et à travers le monde, en parfait accord avec les exhortations coraniques, appellent à une conquête de l’Europe, en particulier de la France, par l’islam sunnite. Ces appels ne se réclament nullement d’un djihad islamiste violent. Ils recommandent une prise de pouvoir progressive, par le bas, grâce à la démographie et aux flux migratoires. La France est destinée à terme, dans leur esprit, à devenir Dar al-islam (domaine de l’islam). Ces appels et cet objectif sont largement diffusés par le Net et par bien d’autres canaux chez tous les musulmans de France et ne tombent pas dans les oreilles de sourds.

8° Extrêmement préoccupants sont les deux éléments suivants : non seulement la progression numérique des Européens de souche convertis mais, notamment en France, l’islamophilie des autorités politiques et judiciaires, celle de nombreuses élites médiatiques et culturelles, inconscientes ou complices. L’islam acquiert un statut privilégié et protégé et l’ « islamophobie » n’est pas tolérée par l’État « laïc ». Tandis que la christianophobie est ignorée et la judéophobie mollement réprimée, surtout en fonction de l’origine des coupables…Cette islamophilie officielle, syndrome de soumission par avance, prépare le terrain de l’islamisation généralisée.

9° On note donc une contradiction absolue entre, d’une part les efforts désespérés, avec des moyens militaires en berne, pour aller combattre à l’extérieur le djihadisme islamiste (qu’on a largement aidé par ailleurs par une « politique arabe » stupide, comme en Libye et en Syrie) ou pour essayer de traquer les tueurs islamistes potentiels en France et, d’autre part, l’incroyable encouragement à l’implantation massive et continue de l’islam en France. C’est de la schizophrénie.

10° Les attentats islamistes (on en verra, c’est sûr) sont évidemment à court terme, une chose horrible, mais qui permettent une prise de conscience de la désignation de l’ennemi. Beaucoup plus terrible est la perspective au cours du XXIe siècle de la disparition de la France, de son identité millénaire, de son être. Les projections démographiques (immigration incontrôlée et encouragée et natalité intérieure) sont inquiétantes. Idem pour d’autres pays d’Europe. Car l’islam, à terme, ne tolère rien d’autre que lui-même. Contrairement à la pusillanimité insouciante des idéologies occidentales, il possède les défauts et qualités suivants : mémoire, ténacité, intolérance, hypocrisie, patience et ruse, fanatisme ouvert et violent ou bien dissimulé, simplisme dogmatique, volonté de domination brutale. Sa grande faiblesse est que, comme toute force d’hégémonie primaire et impitoyable, il craint le châtiment et verse facilement dans la lâcheté et la soumission dès que le rapport de force s’inverse.

11° Ce n’est pas l’islamisme barbare et tueur de l’EIIL qui provoque seul le martyre des chrétiens d’Orient et leur éradication. Il ne fait qu’achever leur élimination par l’islam lui-même, à l’œuvre depuis plusieurs siècles. Mais, comme nous le disent les chrétiens d’Orient (2), nous autres Européens devons nous méfier : le même sort peut nous arriver demain si nous nous laissons coloniser par une immigration en majorité musulmane, surtout avec la radicalisation et le retour aux sources de l’islam mondial. La cohabitation à terme avec une autre civilisation ou d’autres croyances est fondamentalement inacceptable pour l’islam, sauf provisoirement. A terme, il faut se soumettre ou bien disparaître.

12° La question est celle de Carl Schmitt : quel est l’ennemi ? Non pas l’adversaire, c’est-à-dire le compétiteur, (par exemple les USA) mais l’ennemi. L’ennemi est celui qui te menace et veut ta perte, ta mort, à court ou à long terme, même s’il ne te l’avoue pas ; l’adversaire veut seulement t’affaiblir et gagner le match. Il faut avoir le courage de désigner l’ennemi principal : le « terrorisme islamiste » me semble être un leurre, ou plutôt un avatar. Un avatar de ce qui le surplombe, l’inspire et le motive : l’islam lui-même, dans sa vérité ancestrale.

13°Terminons sur une note positive.A divers signes, sociologiques et politiques, les populations de souche (surtout en France) des classes populaires, celles qui sont au contact avec le réel et qui ont du bon sens, manifestent une sourde révolte contre l’islamisation et, au delà, contre l’immigration voulue et incontrôlée. A l’inverse des intellectuels et des élites des grands médias et des partis pour l’instant au pouvoir, aux cerveaux nuageux. C’est une bonne nouvelle. À condition que cela débouche sur la conviction suivante : la solution ne passera ni par des négociations, ni par les fantasmes d’ « intégration » mais sur ce simple mot d’ordre : désislamiser la France et l’Europe. Chacun chez soi, selon le bon sens aristotélicien.

(1) Pauvres chrétiens d’Orient, dont la France (mais aussi la Russie) était la protectrice. Pour éviter le massacre, il aurait fallu, comme on savait le faire jadis, envoyer un corps expéditionnaire pour les protéger. Ce fut fait – sous Napoléon III. Mais même : après le départ du corps expéditionnaire, les persécutions reprennent en sourdine comme avant. La seule solution au Moyen-Orient aurait été un État chrétien, séparé et armé, sur le modèle israélien.

Lu sur Polémia

 


Louis Gaiffe

180, avenue de Gaulle

06700 Saint Laurent du Var                                                                                                   le 9 février 2015

tél : 04 93 26 02 13 -   06 09 15 81 60

mail : louis.gaiffe@gmail.com

www.gaiffelouis.fr                                                                            

                                                                                                             

                                                                                                              Parti socialiste
                                                                                                              10, rue de Solferino
                                                                                                              75333 PARIS CEDEX
               

                                                                                              Messieurs         

 

Il y a longtemps que je vous dis que Boubakeur est un faux-cul, il est le principal soutien à l'islamisation de la France et, plus grave, un soutien au terrorisme par son intégrisme forcené et sa croyance exacerbée en cette religion infâme.                                                                                               

Le « J’accuse » d’un intellectuel arabe

Sami Aldeeb, universitaire suisse d’origine palestinienne chrétienne, professeur des Universités françaises, spécialiste du Coran et du droit musulman, a adressé une lettre au Dr Dalil Boubakeur, Imam de la Mosquée de Paris, à la suite des assassinats jihadistes commis à Paris les 7, 8 et 9 janvier. En voici les principaux extraits.
 

Cher Dr Dalil Boubakeur, Imam de la Mosquée de Paris,

 
« Vous avez pleuré sur les musulmans au lieu de pleurer sur les victimes »

J’ai visionné plusieurs vidéos dans lesquelles vous condamnez l’attentat contre le magazine Charlie Hebdo, qui a coûté la vie à un certain nombre de journalistes. Vous avez tenté de disculper l’islam de ce qui est arrivé. Vous avez même pleuré sur les musulmans au lieu de pleurer sur les victimes, en affirmant que ce qui s’est passé est un coup porté à l’ensemble des musulmans et que l’islam sanctifie la vie. Vous démontrez ainsi que vous vous moquez de la vie des journalistes assassinés et que votre seule préoccupation consiste à éviter que l’on accuse l’islam et des musulmans de ce qui s’est passé. Vous vous êtes contredit et vous avez prouvé que vous n’avez pas la moindre empathie pour les victimes. Vous avez perdu votre humanité par ces déclarations.

 « Votre diagnostic sur les événements d’hier à Paris ne saurait convaincre que les idiots et les hypocrites »

> > > Mais soyons honnêtes, absolument honnêtes. Ne dit-on pas, en arabe, que de la franchise naît la tranquillité ? Parlons en termes médicaux, puisque vous êtes médecin de profession. Vous savez qu’un diagnostic erroné peut entraîner la mort du patient. Si vous considérez un cancer comme un simple mal passager, vous donnez l’occasion au cancer de croître et de détruire la vie du patient. Je pense que vous êtes d’accord avec moi sur ce point. Et il va de soi que le médecin, après le diagnostic, doit suggérer le médicament adéquat au patient afin de le guérir.
> > > Permettez-moi de vous dire que votre diagnostic sur les événements d’hier à Paris ne saurait convaincre que les idiots et les hypocrites. Si vous n’êtes pas conscient de votre erreur, c’est un signe de votre ignorance. Et si vous savez que votre diagnostic est erroné, cela signifie que vous êtes malhonnête, pour ne pas dire un menteur.
 
«
Ce qui est arrivé à Paris est entièrement conforme à l’enseignement de l’islam »

Ce qui est arrivé à Paris est entièrement conforme à l’enseignement de l’islam tel qu’il ressort du Coran, de la Sunna de Mahomet et de tous les ouvrages reconnus de droit musulman. Est-il nécessaire de vous rappeler comment Mahomet s’est vengé de ceux qui l’ont critiqué ? Ne savez-vous pas ce que Mahomet a fait à Um Qarfa ? Ne savez-vous pas comment le Coran stigmatise les poètes dans le chapitre qui leur est consacré et qui porte le titre « Les poètes » ? Jamais Mahomet n’a admis la moindre critique à son égard ; il n’acceptait que ceux qui chantaient ses louanges, comme le font les rois et les chefs des pays arabes et musulmans aujourd’hui.

« Ne savez-vous pas que les ouvrages de droit musulman prescrivent de tuer ceux qui critiquent Mahomet ? »

Pouvez-vous m’indiquer un seul pays arabe ou musulman qui permet de toucher à Mahomet ? Bien sûr que non. Où donc est la sanctification de la vie dont vous parlez ? La liberté d’expression et la vie des humains n’ont aucune valeur dès qu’on touche à l’islam, au Coran ou à Mahomet. Et je vous défie de me présenter la moindre preuve de l’inexactitude de mes propos. À moins que vous n’indiquiez des critiques contre Mahomet de la période mecquoise, quand il n’avait pas d’épée. Mais après avoir joint le pouvoir à la prophétie, il n’a plus toléré aucune critique contre lui-même ou le Coran. Et cela est encore vrai aujourd’hui.

Revenons-en à ce qui s’est passé à Paris. Vous avez certainement appris que lorsque les terroristes ont assassiné les journalistes, ils ont crié « Dieu est grand, le prophète Mahomet a été vengé ». Ils se considéraient comme les exécutants de la loi islamique contre ceux qui critiquent Mahomet. Et ce qu’ils ont fait est conforme aux dispositions de la loi islamique. La question se pose : où l’ont-ils appris ? Ne serait-ce pas dans des livres dont regorgent les bibliothèques des mosquées en France ? Ne serait-ce pas dans les prêches des imams de ces mosquées ?

En France, tout le monde a le droit de critiquer le judaïsme, le christianisme, le communisme, ainsi que leurs symboles et leurs ouvrages. Et les journalistes qui ont été assassinés ne s’en sont pas privés, sans tenir compte des susceptibilités des juifs, des chrétiens ou des communistes. Ce droit est garanti par la loi française. En refusant toute critique de l’islam, de Mahomet et du Coran même en France, les musulmans voudraient tout simplement y appliquer la loi islamique et brider la liberté d’expression. Tant que de telles idées dominent la mentalité des musulmans, ce qui est arrivé à Paris avec Charlie Hebdo pourra se répéter, avec le même magazine et d’autres. Ainsi, sous la menace de la mort, les musulmans veulent faire taire des intellectuels, des journalistes, des universitaires, des politiciens et touts ceux qui seraient tentés de critiquer l’islam et ses symboles. Ils veulent tout simplement établir en France une dictature islamique brutale, interdisant la liberté de pensée et d’expression.
> > > Je vous invite à un moment de franchise avec vous-même. Vous dites vouloir le vivre-ensemble en France. Comment pouvez-vous imaginer la cohabitation entre musulmans et non-musulmans en France avec de telles idées ? Ne voyez-vous pas que la société française est menacée par la guerre civile dont les musulmans seront les premiers perdants ? Soyons honnêtes. Ne pensez-vous pas que de nombreux adeptes de votre religion en France, ou certains d’entre eux au moins, ont applaudi l’assassinat des journalistes de Charlie Hebdo comme ils ont applaudi les crimes de Mohamed Merah ?

« Aucune personne saine d’esprit ne peut nier que ce qui est arrivé à Paris avec les journalistes de Charlie Hebdo provient des enseignements islamiques »

C’est le diagnostic que les personnes informées ne sauraiten mettre en doute. Ceci étant dit, il faut en déduire la nécessité de revoir l’ensemble des enseignements islamiques. On doit lever la sainteté du Coran, de Mahomet et de l’islam et permettre leur critique comme on le fait avec le judaïsme, le christianisme et le communisme. Les imams des mosquées de France doivent reconnaître la liberté d’expression prévue par la loi française et demander aux musulmans qui ne l’accepteraient pas de quitter la France. Et ce pour éviter la guerre civile entre musulmans et non-musulmans en France.

Pour des prêches en français au contenu préalablement déterminé


En ce qui concerne les mosquées, il faut surveiller ce qui y est dit et ce qui y est enseigné afin qu’elles ne deviennent pas des nids de terrorisme et d’extrémisme. Pour cela, je suggère que les mosquées soient ouvertes à tous, que les prêches soient prononcés en français, que les imams étrangers ne soient pas autorisés à y officier, et je propose de soumettre les imams actuels à des mesures administratives et éducatives. Vous savez sans doute qu’en Egypte les prêches sont distribués aux imams par les autorités étatiques, qui contrôlent la stricte observance de leur contenu. Tous les prêches des mosquées de France doivent être soumis à l’approbation préalable des autorités françaises ; ces prêches doivent être enregistrés et les contrevenants doivent être sanctionnés (…) Et ce, encore une fois, pour éviter la guerre civile entre musulmans et non-musulmans en France.

« Il faut revoir intégralement l’enseignement islamique et l’orienter vers la doctrine de Mahmoud Mohamed Taha »

Il a été pendu sur instigation de l’Azhar. Ce penseur estimait qu’il fallait impérativement laisser de côté le Coran médinois, qui viole les droits de l’homme, et ne retenir que le Coran mecquois. Cela nécessite l’interdiction en France du Coran sous sa forme actuelle. Il faut exiger que tous les exemplaires du Coran, y compris ceux qui se trouvent dans les mosquées, soient dans l’ordre chronologique, en indiquant clairement que le Coran médinois est caduc en raison de ses incitations à violer les droits de l’homme. Les responsables de la religion musulmane doivent en outre reconnaître la liberté religieuse, y compris la liberté de changer de religion, de quitter l’islam. Les autorités françaises doivent imposer cette exigence sous peine de retrait de la nationalité française et de renvoi dans le pays d’origine.

 Ce sont là des mesures que vous devez prendre en tant qu’imam de la Mosquée de Paris, et que doivent prendre les autorités françaises le plus rapidement possible afin de permettre le vivre-ensemble en France.

Veuillez agréer, Monsieur l’imam de la Mosquée de Paris, l’expression de ma haute considération.


© Sami Aldeeb


Sami Aldeeb, docteur en droit, professeur des universités Directeur du Centre de droit arabe et musulman : http://www.sami-aldeeb.com <http://www.sami-aldeeb.com/> Auteur d’une traduction française du Coran par ordre chronologique, d’une édition arabe du Coran par ordre chronologique et d’autres ouvrages.

 Louis Gaiffe  

180, avenue de Gaulle 

06700 Saint Laurent du Var                                                                                              le 9 février 2015 

tél : 04 93 26 02 13 -   06 09 15 81 60 

mail : louis.gaiffe@gmail.com  

www.gaiffelouis.fr   

                                                                                                              Parti socialiste
                                                                                                              10, rue de Solferino
                                                                                                              75333 PARIS CEDEX

 

                                                                                              Messieurs

 

L'école nationale d'administration aurait en 1945 été créée  pour démocratiser l'accès à la haute fonction publique de l'état ! Quelle rigolade ! Elle est aujourd'hui chargée d'assurer la sélection et la formation initiale et continue de crapules qu’on nomme hauts fonctionnaires. Elle offre sur un plateau à ses anciens élèves un accès aux postes de direction et d'encadrement de la fonction publique, des ministères et des sociétés d’état. 

Ces crapules apparaissent très souvent dans des escroqueries énormes. Les magistrats sont complices, après un simulacre d’enquête, ils enterrent les affaires. 

Depuis 30 ans ils organisent en France la spoliation du peuple au profit de leur caste, depuis 30 ans les pauvres sont de plus en plus pauvres, les riches de plus en  plus riches. 

Tout est utilisé, les besoins de première nécessité comme les carburants, l’électricité, le gaz, les besoins alimentaires et même les impôts que le gouvernement, conseillé et même formé par les énarques droite ou gauche, répartit environ à 90 % pour le peuple et 10 % pour les classes riches. 

Tout y passe, même les amendes de circulation routière servent non pas à sauver des vies mais à remplir les caisses de l’état que les énarques vont vider. 

Pourarriver à voler sans que le peuple ne le sache voilà le cours largement enseignéà l’ENA :  

 Les dix stratégies de manipulation de masses ! 

Le philosophe nord-américain Noam Chomsky, activiste et penseur politique, professeur de linguistique au Massachusetts Institute of Technology où il a enseigné toute sa carrière, a fondé la linguistique générative. Il s'est fait connaître du grand public, à la fois dans son pays et à l'étranger, par son parcours d'intellectuel engagé. Il a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les médias. Elle détaille l’éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité. 

 1/ LA STRATÉGIE DE LA DISTRACTION 

 Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l'économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles » 

(Le foot, les jeux olympiques, Johnny, etc) ["Panem et circenses" "Donnez leur du pain et des jeux !"]. 

 2/ CRÉER DES PROBLÈMES, PUIS OFFRIR DES SOLUTIONS 

 Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. 

(Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.). 

3/ LA STRATÉGIE DE LA DÉGRADATION 

 Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement. 

(Baisse des retraites et allongement de la durée du travail). 

 4/ LA STRATÉGIE DU DIFFÉRÉ 

 Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu. 

(L’augmentation importante de la pression fiscale ne s’est pas faite avant les élections de 2012).  

5/ S’ADRESSER AU PUBLIC COMME À DES ENFANTS EN BAS ÂGE 

 La plupart des publicités destinées au grand public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles » 

(Les français sont trop gros, trop gros, trop gros. Les boissons sucrées sont surtaxées : nous les paierons plus cher). 

 6/ FAIRE APPEL À L’ÉMOTIONNEL PLUTÔT QU’À LA RÉFLEXION 

 Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements.

(La Terre se réchauffe dangereusement du fait des seules activités humaines (sic), ce sera terrible pour nos enfants : les carburants sont encore plus taxés). 

 7/ MAINTENIR LE PUBLIC DANS L’IGNORANCE ET LA BÊTISE 

 Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles » 

(80 % des élèves des universités ou des grandes écoles sont issus des classes moyenne ou supérieure). 

 8/ ENCOURAGER LE PUBLIC À SE COMPLAIRE DANS LA MÉDIOCRITE 

 Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte 

(Voir certaines émissions de TV particulièrement populaires).   

9/ REMPLACER LA RÉVOLTE PAR LA CULPABILITÉ 

 Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution ! 

(Vous êtes au chômage par manque de formation : suivez un stage et tout ira mieux).  

10/ CONNAÎTRE LES INDIVIDUS MIEUX QU’ILS NE SE CONNAISSENT EUX-MÊMES 

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. 

Grâce à la biologie, la neurobiologie et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. 

Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes. 

(Pourquoi croyez-vous que les grands politiques utilisent et payent largement des instituts importants des sciences humaines ou des grandes sociétés de publicité ce qui revient au même).   

PEU IMPORTE LA COULEUR POLITIQUE, VOILÀ COMMENT NOS CHERS DIRIGEANTS NOUS MANIPULENT AVEC LA COMPLICITÉ DE LEURS AMIS — ET SOUVENT CONCUBINS  — JOURNALISTES !  

 

                                                                                                                             L. Gaiffe


 

<a href="http://referencement-site.page-internet.net" title="referencement-site.page-internet.net">agence referencement internet</a> - <a  href="http://ffadl.fr" title="ffadl.fr">arotcarena</a> - <a  href="http://locavel-bergtoys.fr" title="locavel-bergtoys.fr">pièces détachées</a> - <a  href="http://imedecin.com" title="imedecin.com">le squelette</a><br><a  href="http://www.wellnessandcrystals.com/accueil.html" title="wellnessandcrystals.com/accueil.html">crise de panique</a> - <a  href="http://www.relieveyourpains.com/accueil.html" title="relieveyourpains.com/accueil.html">troubles circulatoires</a> - <a  href="http://www.relieveyourpains.com" title="relieveyourpains.com">cluster headache</a> - <a  href="http://rencontre.yes-messengers.eu" title="rencontre.yes-messengers.eu">yes messenger</a>